Les éco-organismes

Les éco-organismes ont vu le jour dans les années 70, suite à l’intégration dans le code de l’environnement, d’une loi introduisant le principe de « Responsabilité Élargie du Producteur ».

Eco-Emballages et Ecofolio deviennent Citeo

Le nom Citeo a été construit à partir du mot « cité », qui désignait une communauté de citoyens réunis par des choix de vie communs dans la Grèce antique, et de la lettre O, qui évoque l’économie circulaire et l’union des actions de tous. Ce nom exprime une conviction : l’économie circulaire est l’affaire de tous et la responsabilité de chacun…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.citeo.com

 

Eco-Systèmes et Récylum fusionnent

Eco-Systèmes et Récylum, éco-organismes dédiés aux équipements ménagers et aux lampes, se rapprochent dans une nouvelle société baptisée ESR, tout en conservant leurs marques.

 

Qu’est-ce qu’un éco-organisme ?

Les éco-organismes ont vu le jour dans les années 70, suite à l’intégration dans le code de l’environnement, d’une loi introduisant le principe de « Responsabilité Élargie du Producteur ».

Ce principe impose à chaque fabricant, importateur ou distributeur, de prendre en charge financièrement la gestion des déchets générés par ces produits. Afin d’agir collectivement, les producteurs confient la gestion de la fin de vie de leurs équipements à des éco-organismes par le biais du versement d’une éco-contribution.

Les éco-organismes sont organisés par filière (papier, textiles, emballages, mobiliers, lampes etc.). Ils permettent aux producteurs (fabricant, importateur ou distributeur) :

  • D’assurer l’enlèvement et le traitement des équipements usagés par des prestataires qualifiés et à un coût maîtrisé,
  • Ainsi que d’être un interlocuteur expert unique à l’écoute des différentes parties prenantes – pouvoirs publics, producteurs, distributeurs, consommateurs, acteurs de l’économie sociale et solidaire, monde associatif.

Pour pouvoir assurer le traitement, la dépollution et le recyclage des équipements usagés, il faut en amont les collecter et les rassembler dans des points d’apport volontaire. Pour cela, les éco-organismes incitent les collectivités à sensibiliser leur population au tri de leurs déchets par le versement d’une aide financière.

Cette contribution financière est proportionnelle au tonnage des déchets collectés et triés. Certains éco-organismes financent également les frais de communication engagés par la Communauté de Communes.

Les administrés ont donc un rôle majeur à jouer, celui de trier « toujours plus et mieux » leurs déchets en les acheminant soit à la déchetterie soit dans les points d’apports volontaires de leur commune.

 

Les éco-organismes, qui sont-ils ?